Actu

La Défense au service de la paix, de la solidarité et de la protection

 

vendredi 10 février 2012, par Gwendal Rouillard.

Je siège au sein de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées à l’Assemblée nationale. Ce choix correspond bien sûr aux réalités de la Bretagne. Des dizaines de milliers d’emplois dépendent des secteurs de la Défense, de la construction navale militaire et civile, et de la volonté des acteurs à travailler ensemble : grands groupes, PME, universités, écoles, etc...

Le pays de Lorient est au coeur de ces activités. Rappelons des chiffres clés : environ 2000 personnels à DCNS, plus de 2000 à la Base aéronavale de Lann-Bihoué à Ploemeur, plus de 2000 à la Base des commandos et fusiliers marins à Lanester. D’autre part, citons bien sûr l’entreprise STX au Rohu, le siège à Lorient de l’association Bretagne Pôle Naval ou encore les liens avec l’UBS.

Mon implication sur les questions de Défense s’explique aussi par mon attachement au rôle régalien de l’Etat et à la capacité de la France de rayonner dans le monde. Ma session en 2006 à l’Institut des Hautes Etudes en Défense nationale (IHEDN) m’a conforté dans ces convictions. Je les exprime désormais au sein de la commission de la Défense nationale et des Forces armées.

Concrètement, nous examinons le budget annuel de la Défense dans le cadre de la Loi de programmation militaire 2009-2014. Nous étudions ainsi les programmes d’équipements militaires mais également les conditions des personnels civils et militaires, les formations professionnelles qui concernent plus de 100 métiers, les sites d’implantation des armées, le lien Armée-Nation, etc.

Pour ce faire, nous auditionnons en particulier le Ministre de la Défense, le chef d’état-major des armées, les chefs d’état-major des trois armées Air-Marine et Terre, les responsables de la Gendarmerie, le Délégué général de l’armement (DGA), les industriels et les organisations syndicales. Dans tout cela, je pense également aux Anciens combattants et à leurs représentants.

Les députés constituent une force d’analyses et de propositions au travers de rapports co-signés par un parlementaire de la majorité et un autre de l’opposition. Cette démarche n’interdit pas les éventuels désaccords entre gauche et droite mais elle est surtout garante de la pratique républicaine qui caractérise cette commission.

A titre d’illustration, de récents rapports ont traité du coût des Opérations extérieures pour notre pays (OPEX), des perspectives pour les PME de la Défense (lien avec les territoires), de l’action de l’Etat en mer, de l’avenir des sociétés militaires privées. Chaque rapport présente un constat, des enjeux et des propositions soumises au débat et à l’arbitrage des décideurs.

Plus globalement, nous échangeons sur les valeurs et la place de la Défense en France et au-delà, sur nos choix stratégiques et nos actions d’influence, sur le rôle des différents acteurs à tous les niveaux, sur la promotion de « l’esprit de Défense », sur le lien entre les générations et le devoir de mémoire, etc.

Les enjeux futurs sont clairement identifiés : place de la France dans l’OTAN, construction de l’Europe de la Défense, nouveau Livre blanc de la Défense (corpus doctrinal), préparation de la prochaine Loi de programmation militaire (après 2014), politique industrielle et de recherche, état des lieux au sein du Ministère de la Défense et avenir des personnels.

Plus que jamais, la Défense nationale doit être au service de la paix, de la solidarité et de la protection des populations. Le pays de Lorient, terre marquée par tant de souffrances au siècle dernier, peut apporter son expérience et son dynamisme. C’est le sens de mon engagement au nom de l’Histoire, des préoccupations du présent et d’un avenir à dessiner avec les citoyens.

Liens

Instituts, fondations et agences de développement :

Médias

A lire

L’Express – Interview croisée de Jean-Yves Le Drian et Guy Tessier sur l’Afghanistan (25.01.2012)

A l’Assemblée Nationale

Medias

Mes combats

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également