Actu

Faire de la solidarité un enjeu central

 

jeudi 2 février 2012, par Gwendal Rouillard.

Depuis quelque temps,que la crise est là , Nicolas Sarkozy nous annonce que plus rien ne sera comme avant. La récession n’est pas virtuelle, elle est là. La croissance est au point mort. Le taux de chômage a atteint des niveaux records avec 2,8 millions de demandeurs d’emplois, le plus haut de taux de chômage depuis douze ans. Le pouvoir d’achat des français et l’investissement des entreprises sont en panne. Nos concitoyens ont fini par s’habituer à la crise, comme si c’était une fatalité. Chacun a compris que ce n’est pas raisonnable de vivre à crédit sur le dos des générations futures. Chacun a compris l’effort nécessaire de solidarité à mettre en œuvre pour contribuer au redressement de l’Etat. Seulement aujourd’hui les inégalités ne cessent de se creuser, car l’effort imposé par l’Etat a été injuste.

{{}}

Une sociéré de plus en plus précarisée

Une politique de solidarité et de justice sociale respectant les territoires, n’a pas été mise en œuvre et la précarité s’est accrue. Le nombre de demandeurs d’emplois, qui s’accroisse chaque jour, finit par laisser penser que nos gouvernants se sont résignés, tant leur inaction en la matière est grande. Le droit à la santé pour tous est devenu un droit virtuel, tant le nombre de personnes renonçant à se soigner, faute de moyens, augmente. L’aide alimentaire est désormais en sursis, et chaque jour les associations font face à des familles de plus en plus démunies et isolées. Le mal logement touche aujourd’hui près de 4 millions de personnes et 3.7 millions de logements en France sont de véritables passoires énergétiques, tant le cout de l’énergie est élevé, et pourtant aucun plan d’envergure pour le logement social n’a été mené à bien par le gouvernement. Sans compter, le nombre de dotations diminuées ou supprimées en direction des EHPAD ou de structures médico-sociales qui a impacté notamment la prise en charge de nos ainés, d’autant plus que la grande réforme de la dépendance a été ajournée. Notons aussi cette averse de taxes sur les ménages, les malades et les accidentés du travail, tandis que le parapluie fiscal continuait à protéger ceux qui vivent déjà à l’abri de leur fortune.

Les territoires, leviers de politique sociale

Les milliards d’euros qui manquaient ont été trouvés pour recapitaliser les banques mais pour l’emploi, le logement, l’hébergement, la santé, ou même encore pour les collectivités principales leviers des politiques sociales sur les territoires, rien n’est venu. La question sociale reste pourtant un enjeu majeur et notre priorité est clairement fixée : mener une politique de solidarité, qui œuvre à une juste répartition des efforts de chacun au redressement de l’Etat, qui fasse de l’emploi pour tous, un véritable défi pour notre société, qui fasse de l’accès aux soins pour tous un réel droit, qui favorise l’accès au logement pour tous, bref une politique de solidarité qui fasse des territoires, les leviers de politiques sociales accompagnant les personnes de l’enfance à l’âge adulte, jusqu’à la vieillesse.

Documents

-Lettre au ministre de l’agriculture au sujet du PEAD

Liens

-Rapport sur la pauvreté au Secours Catholique

http://www.secours-catholique.org/espace-presse/communiques-de-presse/publication-du-rapport-statistique-2010-du-secours,10429.html

- La Fondation Abbé Pierre le rapport sur le mal logement

http://www.fondation-abbe-pierre.fr/publications.php?filtre=publication_rml

- La Fondation Abbé Pierre, la campagne sur la précarité énergétique

http://www.fondation-abbe-pierre.fr/index.php?id=616

- L’UNICEF , les campagnes, enfance et pauvreté

http://www.unicef.fr/?gclid=CKXr3Lzdia4CFQcRfAodjRCf5A

- PLH Cap Lorient

http://www.caplorient.com/Programme-local-de-l-h.55.0.html

 

 

 

 

 

 

 

Mes combats

Thèmes

S'abonner

Rechercher

 

À lire également

Mentions légales | | Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-SA